Actualité

Attention à bien noter l’année 2020 en entier sur vos documents officiels

05 janvier 2020 à 11h00 Par Arnaud Joly
Image d'illustration
Crédit photo : Pixabay

Une mise en garde non officielle circule sur les réseaux sociaux depuis quelques jours.

Une mise en garde non officielle circule sur les réseaux sociaux depuis quelques jours. Elle nous informe de faire attention aux futures dates que nous pourrons inscrire sur un chèque, un acte de vente ou tout autre document officiel.

Selon les nombreuses informations diffusées sur les réseaux sociaux, écrire 20 pour 2020 pourrait permettre à certaines personnes mal-intentionnées de rendre caduque un acte officiel en y ajoutant une année antérieure ou postérieure à 20… Ainsi un acte signé le 12 janvier 20 pourrait devenir le 12 janvier 2019 ou le 12 janvier 2024 et ainsi rendre nul ou retarder l’acte en question.

Dans les faits, il existe de nombreuses dispositions pour éviter ce genre de « surcharges » ou modification sur un document officiel. « Les notaires réalisent des actes authentiques, sur lesquels l’année doit être rédigée en toutes lettres, donc il n’y a pas de risque de modification frauduleuse. » explique le notaire Adler au journal 20minutes.fr.

Nous rappelons qu’antidater un acte, quel qu’il soit est interdit par la loi et peut être passible de poursuites judiciaires. Sans oublier les amendes financières qui vont généralement avec cet acte frauduleux. Bref, peu de danger à ne pas écrire l’année 2020 en entier mais dans le doute, mieux vaut peut-être écrire deux chiffres de plus et s’assurer d’être tranquilles.