Actualité générale

Des chauffeurs de taxi bordelais emmènent deux enfants dans les Yvelines gratuitement pour les fêtes de Noël

28 décembre 2019 à 11h00 Par Arnaud Joly
Flavio et son frère Paolo étaient coincés à Bordeaux après l’annulation de leur train : des taxis bordelais les ont conduits gratuitement dans les Yvelines…
Crédit photo : Éric Roulière-Laumonier

En ces périodes de grèves pendant les fêtes de Noël, on dirait que l’entraide a pris le dessus.

En ces périodes de grèves pendant les fêtes de Noël, on dirait que l’entraide a pris le dessus.  Flavio et Paolo, 11 et 10 ans, sont frères et habitent dans le département de la Gironde avec leur maman. Il était prévu que les deux frères passent leurs vacances de fin d’année chez leur papa qui habite Montigny-le-Bretonneux, dans les Yvelines.

Cependant, grève de la SNCF oblige, leur train a été annulé. De plus, peu de trains avec des places réservées pour les enfants non accompagnés étaient disponibles et ont vite été prises d’assaut. Une situation compliquée dans laquelle Flavio et Paolo, comme de nombreux autres enfants, se retrouvent.

Des vacances qui auraient rapidement pu tomber à l’eau si des taxis bordelais ne s’étaient pas démenés pour emmener les garçons à bon port.

Mais c’est sans compter sur l’aide des taxis bordelais. Éric Roulière-Laumonier, chauffeur de taxi à Macau-en-Médoc, au nord de Bordeaux, est à l’origine de ce voyage un peu spécial. Touché par les milliers de cas d’enfants qui ne pourront pas avoir la chance de fêter Noël auprès de leurs proches aux quatre coins de la France, Éric lance une opération. Il propose, avec l’aide de ses collègues, d’emmener des enfants bloqués par la grève partout en France et ce, gratuitement. Une occasion en or. Son message est posté sur les réseaux sociaux vendredi et les départs sont fixés au lendemain matin.

« Nous ne sommes pas des casseurs de grèves. Nous n’avons rien contre les cheminots. C’est juste que pour nous, c’était inconcevable qu’en 2019, des enfants restent sur le carreau », s’expliquent les taxis bordelais. 

Les enfants ont pu arriver à bon port et fêter Noël en famille. Un gros cadeau de Noël avant l’heure quand on sait que sans l’acte de générosité d’Éric et ses collègues, le trajet aurait en tout et pour tout coûté 1500 euros.