Actualité

Ce qu’il faut retenir du plan de déconfinement présenté par Edouard Philippe

28 avril 2020 à 17h00 Par Arnaud Joly
Crédit photo : AFP

Moins de deux semaines avant la levée des premières restrictions, le 11 mai, le Premier ministre Édouard Philippe a détaillé mardi la méthode employée pour déconfiner le pays, dans de nombreux domaines.

Le triptyque "protéger, tester, isoler" dès le 11 mai

Mettant en garde contre « le risque d’écroulement » que consisterait un confinement trop long, Edouard Philippe a présenté son plan avec un triptyque de déconfinement dès le 11 mai « protéger, teste et isoler » la population. La première phase de déconfinement interviendra du 11 mai au 2 juin.

20 millions de masques lavables le mois prochain

La France disposera-t-elle d’assez de masques le 11 mai ? « Il rentre bien plus de masques dans le pays que le Gouvernement n’en commande. Et croyez-moi, on en commande, puisque nous recevons près de 100 millions de masques chirurgicaux par semaine désormais, et que nous recevrons près de 20 millions de masques grand public lavables à compter de mai », annonce Edouard Philippe.

700.000 tests par semaine dès le 11 mai

« A la sortie du confinement, nous serons en capacité de massifier nos tests. Nous nous sommes fixés l’objectif de réaliser au moins 700.000 tests virologiques par semaine au 11 mai », annonce Edouard Philippe. 100% des tests seront pris en charge par l'Assurance maladie. Chaque testé positif sera isolé, tandis que son entourage sera lui aussi testé et isolé.

Les départements différenciés en "vert" et "rouge"

Edouard Philippe a détaillé le principe d'un déconfinement territorialisé : les départements seront répartis en "vert" et "rouge" selon la gravité de l'épidémie. Trois critères seront étudiés le 7 mai pour déterminer dans quel département "la circulation du virus reste active", "les capacités hospitalières en réanimation restent tendues" et "le système local de tests et de détection des cas contacts ne soit pas suffisamment prêt", a précisé le Premier ministre devant les députés. « Si les indicateurs ne sont pas au rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai », a précisé Edouard Philippe

Réouverture des écoles 

Concernant la réouverture des écoles, les écoles maternelles et primaires ouvriront le bal le 11 mai sur la base du volontariat avec pas plus de 15 éléèves par classe. S’en suivra 18 mai, les 6ème et 5ème « seulement dans les départements où le virus ne circule pas » avec des masques obligatoires dans les collèges et fin mai, une décision sera faite pour les lycées « en commençant par les lycées professionnels, début juin », a déclaré le chef du gouvernement.

Les crèches rouvriront à partir du 11 mai dans le cadre du déconfinement progressif, avec port du masque obligatoire pour les professionnels de la petite enfance. L'accueil se fera "par groupes de dix enfants maximum, avec la possibilité d'accueillir plusieurs groupes de dix enfants si l'espace le permet et si les conditions sont réunies pour que les groupes ne se croisent pas", a détaillé le Premier ministre. 

Entreprises

Le télétravail devra être maintenu « partout où c’est possible, au moins pendant les trois prochaines semaines pour limiter les transports et les contacts», a expliqué Edouard Philippe. Pour les autres, la pratique des horaires décalés dans l’entreprise doit être encouragée.

Les commerces hors cafés et restaurants pourront rouvir sous conditions le 11 mai. Tous les marchés de plein air et halles ouvertes pourront aussi rouvrir s’ils sont en mesure de faire les distances de sécurité entre les consommateurs.  Le gouvernement prendra une décision sur les bars, cafés et restaurants fin mai, pour décider s’ils peuvent ouvrir après le 2 juin.

Transports

Pour les transports, « 70% de l’offre RATP sera disponible le 11 mai », le port du masque obligatoire dans tous les transports et une règle d’un siège condamné sur deux sera mise en place. Il y aura une limitation de la circulation entre les départements, le Premier Ministre a précisé que les Français ne devront pas quitter leur département lors du pont de l’Ascension, les transports interrégionaux seront réduits.

Pas d'attestation nécessaire, mais des déplacements réduits

Dès le 11 mai, il ne sera plus nécessaire d’avoir une attestation pour se déplacer. Mais les déplacements interdépartementaux ou interrégionaux seront réduits « aux seuls motifs profesionnels ou familiaux impérieux, pour des raisons évidentes de limitation de la circulation du virus », à la fin de la période de confinement le 11 mai. Les plages resteront inaccessibles au moins jusqu’au 1er juin.

Des rassemblements limités

Le 11 mai, la société ne pourra pas reprendre son fonctionnement normal, a prévenu Edouard Philippe. Notamment sur les rassemblements : "Les rassemblements organisés sur la voie publique ou dans des lieux privés seront limités à 10 personnes", a-t-il expliqué. Les cérémonies funéraires seront toujours limitées à 20 personnes, alors que les cimetières rouvriront le 11 mai. Les mairies continueront à proposer, sauf urgence, le report des mariages", a-t-il ajouté. Les Lieux culturels comme bibliothèque, médiathèque, petites musées pourront rouvrir le 11 mai sauf salles de concert, cinéma, théâtres, grands musées. Les lieux de culte pourront continuer à rester ouvert mais pas de cérémonies avant le 2 juin.

Pas d'événements de plus de 5.000 participants

Tous "les évènements qui regroupent plus de 5.000 participants" ne "pourront se tenir avant le mois de septembre". Cette mesure concerne "les grandes manifestations sportives, culturelles, notamment les festivals, les grands salons professionnels, tous les évènements qui regroupent plus de 5.000 participants et font à ce titre l’objet d’une déclaration en préfecture et doivent être organisés longtemps à l’avance", a détaillé le Premier ministre.

La saison de sports professionnels stoppée

"La saison 2019-2020 de sports professionnels, notamment celle de football, ne pourra pas reprendre", a-t-il également annoncé. Pour les amateurs, les sports collectifs seront interdits, tout comme les sports couverts.