Insolite

Confinement : des surfeurs bretons échappent à l’amende grâce à un certificat médical pour leur « équilibre psychologique »

09 novembre 2020 à 15h00 Par Arnaud Joly
Crédit photo : AFP

Une étonnante façon d’éviter les verbalisations. Plusieurs personnes en train de faire du surf ont été contrôlées par les gendarmes ce week-end en Bretagne, sans pour autant recevoir d’amende malgré le confinement.

Les défenseurs des sports nautiques se sont en effet mobilisés samedi 7 novembre sur plusieurs plages du Finistère contre les règles en vigueur pour ces disciplines, a rapporté le journal Ouest France.

Depuis fin octobre, toutes les activités nautiques sont en effet strictement prohibées pour lutter contre la propagation du coronavirus. Seuls les personnes habitant à moins d’un kilomètre d’une plage peut aller y nager.

UN ASSOUPLISSEMENT DES RÈGLES DEMANDÉ

Mécontentes, plusieurs dizaines de personnes ont donc décidé de braver les interdictions et de se mettre à l'eau, afin de demander un assouplissement des règles du confinement en faveur des sports nautiques.

Sur une plage près de la commune d’Audierne, certains des « manifestants » ont alors été contrôlés par des gendarmes, qui ont fini par se rendre à l’évidence.

Outre leur attestation, ces surfeurs disposaient « d’un certificat médical de leur médecin précisant que la pratique d’un sport nautique leur est nécessaire pendant le confinement pour conserver un bon équilibre psychologique », a indiqué l’un des membres des forces de l’ordre.

Ce n’est pas la première fois que les prescriptions médicales sont utilisée pour contourner une interdiction. En octobre, un patron de salle de sport à Paris avait eu l’idée d’ouvrir son établissement malgré l’interdiction pour ses abonnés munis d’un certificat.