Actualité

Coronavirus : Bernard Arnault, le PDG d’LVMH renonce à deux mois de salaire

20 avril 2020 à 14h00 Par Arnaud Joly
Crédit photo : AFP

Face au ralentissement de l’économie lié à la crise sanitaire du coronavirus, peu d’entreprises sont épargnées. LVMH est aussi touché et Bernard Arnaud a décidé de renoncer à une partie de ses revenus.

Bernard Arnault et quatre autres dirigeants de LVMH renoncent à leurs salaires de deux mois. Ce sont Antonio Belloni, Nicolas Bazire, Delphine Arnault et Antoine Arnault qui sont concernés et qui ne toucheront pas leurs rémunérations d’avril et de mai. Ils renoncent aussi à « toute rémunération variable au titre de l’année 2020 ». C’est une manière de rendre cette crise économique plus supportable pour l’entreprise.

Les dividendes ne devraient quant à eux pas être supprimés, mais diminués. En effet, une baisse de 30% devrait être proposée à la prochaine assemblée générale du groupe prévue le 30 juin, comparée au montant proposé fin janvier. Le dividende par action serait alors de 4,80 euros.

Une baisse des ventes

Le groupe a vu une forte diminution des ventes depuis le début de l'épidémie de Covid-19. D'après un communiqué de presse publié hier sur leur site, le groupe de luxe "réalise au premier trimestre 2020 des ventes de 10,6 milliards d’euros, en recul de 15 %." La baisse est de 17% comparé à la même période en 2019. Ce sont principalement la fermeture des boutiques et de sites de production qui ont amené à cette baisse. Ce sont cependant la mode et la maroquinerie qui ont le moins souffert de la crise pour le moment, avec une diminution des ventes de 9%, contre 24% pour les montres et la joaillerie par exemple.