Actu tropiques

Coronavirus : quelles sont les mesures adoptées dans les Outre-mer ?

17 mars 2020 à 16h19 Par Arnaud Joly
es déplacements non essentiels seront interdits dès mardi midi. Une mesure qui s'applique dans l'Hexagone comme dans les Outre-mer" a déclaré Emmanuel Macron hier. Mais qu'en est-il des autres mesures ?

Partout Outre-mer, les responsables semblent avoir pris la mesures de la gravité de la situation. Même dans les collectivités du Pacifique qui restent pour l'instant les moins touchées par le coronavirus.

La Polynésie et la Nouvelle-Calédonie qui sont compétentes en matière de santé publique ont pris des dispositions afin de lutter contre la propagation du coronavirus. Mais pour l'instant, pas de confinement obligatoire et général pour les Polynésiens et les Calédoniens. 

Polynésie

Si la Polynésie n'est qu'au stade 1 de l'épidémie, avec 3 cas confirmés de coronavirus,  "il nous faut sécuriser le territoire" pour "devancer l'épidémie" a insisté Dominique Sorain, le Haut-commissaire qui appelle les Polynésiens à un comportement "citoyen".

Le Haut-commissaire et le président de la Polynésie Edouard Fritch ont donc annoncé une quatorzaine obligatoire pour tous les passagers en provenance de l'extérieur, la fermeture des établissements scolaires, des déplacements inter-îles limités. Les hôtels et les restaurants doivent diviser par deux leur capacité d'accueil. Les rassemblements sont encore possibles et limités à 100 personnes. 

Nouvelle-Calédonie 

Sur le caillou, le gouvernement a annoncé des mesures restritives sur le plan du transport aérien. La Nouvelle-Calédonie comme la Polynésie se trouve au stade 1 de l'épidémie et ne compte pour l'instant pas de cas avéré de coronavirus. 

Dès le vol de mardi soir, les passagers arrivant sur le caillou devront se placer en confinement pendant 14 jours, sous peine d'amende. Dans les prochains jours, les vols seront progressivement annulés à l'exception d'un "lien minimum avec la Métropole" a annoncé Thierry Santa, le président du gouvernement local. 

Pour l'instant les écoles, les collèges, les lycées et l'Université restent ouverts. Mais le gouvernement se prépare à leur fermeture et travaille à la préparation d'un kit pédagogique. 


Wallis et Futuna

Dans le petit archipel du Pacifique, il n'y a pour l'instant aucun cas de coronavirus détecté. Des mesures de contrôles des vols internationaux sur les passagers en provenance des zones à risques ont été mises en place. Les écoles restent encore ouvertes. 
 

Départements et régions d'Outre-mer

Dans les départements et régions d'Outre-mer plus touchés par le coronavirus que la Polynésie et la Nouvelle-Calédonie, les mesures adoptées sont sensiblements semblables à celles prises dans l'Hexagone. 

La Réunion 

Comme dans l'Hexagone, les Réunionnais sont confinés à partir de 15h (heure locale) chez eux. Les forces de l'ordre sont déployées afin de vérifier que les personnes qui circulent ont une raison valable de le faire. Chaque personne qui se déplace doit avoir avec elle une attestation de déplacement. 

Guyane

Egalement comme dans l'Hexagone, la Guyane est passée au stade 3 de l'épidémie. Les commerces "non essentiels" sont fermés ainsi que les établissements scolaires. Les services publics en Guyane s'organisent pour maintenir leur mission auprès des Guyanais. La Poste, la Caisse d'allocations familiales, Electricité de France mettent en place des moyens de rester en relation avec le public. 

Martinique

Suite aux déclarations d'Emmanuel Macron et de Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, pour faire face à l'épidémie de coronavirus, le préfet Stanislas Cazelles a décidé de la fermeture des vols internationaux hors Union Européenne à l'Aéroport Aimé Césaire. 

Guadeloupe

En Guadeloupe, seuls les commerces essentiels sont ouverts de même que certains services publics tels que La Poste. Les supermarchés ont été pris d'assaut. 

Mayotte 

A Mayotte, la mesure de confinement comme ailleurs dans les Outre-mer et dans l'Hexagone a provoqué une certaine panique. Des magasins ont été pris d'assaut par la population, même si le préfet a assuré qu'il n'y aurait pas de pénurie. 

Les visites sont désormais interdites dans plus grande maternité de France. L'hôpital est désormais et pour une durée indéterminée ouvert aux seuls patients et au personnel hospitalier. 

Saint-Pierre et Miquelon

A Saint-Pierre et Miquelon, on ne comptait pour l’instant aucun cas de coronavirus avéré, mais le petit archipel situé au large de terre neuve (Canada) a adopté les mêmes mesures de confinement que l’Hexagone. Le préfet doit faire le point dans la journée sur l’ensemble des mesures prises dans l’archipel à 12h45 heure locale (17h45 à Paris).