Insolite

Dopés, des haltérophiles envoyaient des sosies à leurs tests anti-dopage

31 octobre 2020 à 14h00 Par Arnaud Joly
Après trois ans d’enquête, l’agence mondiale antidopage (AMA) découvert que 18 haltérophiles avaient payé des sosies pour faire passer pour eux lors de contrôles.

Pour frauder les contrôles antidopage, certains sportifs ont déjà eu recours à des produits masquant ou à la corruption… Mais une autre technique assez inattendue vient d’être découverte par l’agence mondiale antidopage (AMA).

Après trois ans d’enquête, l’institution internationale a révélé le 22 octobre dernier que 18 sportifs avaient présenté des sosies aux examens d’urine lors de contrôles anti-dopage.

Ces personnes qui ressemblaient aux athlètes n’avaient plus qu’à se soulager normalement. Leurs prélèvements étaient enregistrés sous les noms de vrais sportifs qui étaient, eux dopés.