Actualité

George Floyd : le duel des autopsies

02 juin 2020 à 13h23 Par Willian Bacoul
Manifestation aux Etats-Unis pour la lutte contre le racisme suite à la mort de George Floyd
Crédit photo : Bryan R. SMITH/AFP

Les autopsies de George Floyd ont été rendues publiques, ce lundi. L'homicide fait l'unanimité dans les deux analyses. Cependant, des points restent encore en suspend quant aux autres facteurs qui auraient pu causer la mort de George Floyd. 

Les deux autopsies se rejoignent. George Floyd a bien été victime d'un homicide. L’autopsie indépendante annoncée par l’avocat de la famille et celle du légiste du comté de Hennepin annoncée ce lundi affirment bien que le décès de George Floyd est dû à la pression soutenue sur son coup par l'agent de police. En effet, en appliquant tout son poids sur le cou et le dos de la victime, l’irrigation du cerveau de George Floyd a été interrompue.

Pas d'asthme, pas de problèmes de santé

« Il n’y a aucun autre problème de santé qui aurait pu causer le décès » a affirmé ce lundi, l’ancien légiste de New-York, le Dr Michael Baden.
Les conclusions de l’autopsie officielle des autorités démontraient que plusieurs facteurs avaient provoqué le décès de Monsieur Floyd. Selon le diagnostic des autorités, la victime aurait consommé du Fentanyl, un antidouleur très répandu dans le trafic de drogues aux États-Unis. 

Un changement de version

Quelques instants après la parution des résultats de l’autopsie indépendante, le légiste qui a mené les examens pour les autorités a dû revenir sur sa version. Il a ainsi déclaré que la mort par « homicide » était bien liée à un « arrêt cardiaque et pulmonaire » à cause de l’arrestation.

Une interrogation reste tout de même présente à propos des deux versions. Qui dit vrai, qui dit faux ? 

Le légiste des autorités indique que le décès serait aussi lié à des problèmes de santé alors que le docteur Baden a affirmé plus tôt qu'aucun de ces problèmes n’auraient pu être la cause du décès. Et quant à la présence de drogue dans le corps de George Floyd, là aussi des questions subsitent. L'autopsie indépendante n'a pas évoqué cela.