Actu tropiques

Groupe France-Antilles le gouvernement se dit "mobilisé"

17 octobre 2019 à 15h21 Par véronique
Le groupe, propriétaire des principaux quotidiens de Martinique, Guadeloupe et Guyane, est placé en redressement judiciaire depuis le 25 juin, situation qui met en péril 285 emplois. "Le tribunal de commerce de Fort-de-France se prononcera fin novembre".

Avenir du groupe France-Antilles le gouvernement est "mobilisé".

Le groupe, propriétaire des principaux quotidiens de Martinique, Guadeloupe et Guyane, est placé en redressement judiciaire depuis le 25 juin, situation qui met en péril 285 emplois. "Le tribunal de commerce de Fort-de-France se prononcera fin novembre".

Le gouvernement est "mobilisé" pour l'avenir de la presse en Outre-mer, a assuré ce mercredi Annick Girardin, ministre des Outre-mer, alors que le groupe de presse France-Antilles est en grande difficulté économique.
La ministre a énoncé trois décisions prises par le gouvernement concernant les quotidiens des Antilles et de la Guyane mais aussi de La Réunion, eux aussi en difficulté.

- « Une inspection IGA-IGAC doit formuler des propositions avant la fin de l'année sur un soutien que nous devons apporter à ce secteur »

- « La mise en place d'outils pour faciliter la trésorerie. Nous avons décidé de pouvoir échelonner dans le temps les dettes fiscales et sociales pour certains de ces organismes »

- « Troisièmement, il faut que le comité interministériel de restructuration industrielle puisse agir sur ce sujet, le premier ministre l'a acté et c'est aujourd'hui chose faite »

« Le dynamisme d'une presse régionale est fondamental dans nos territoires d'outre-mer comme partout", a ajouté la ministre, avant de conclure: "C'est le droit à l'information, c'est bien sûr aussi la vie démocratique qu'il nous faut défendre.