Insolite

Harcelé car il portait un sac à dos « La Reine des Neiges », un petit garçon de maternelle a reçu le soutien de Disney

16 octobre 2020 à 15h19 Par Arnaud Joly
Les années passent et le harcèlement scolaire continue à faire des victimes partout dans le monde et notamment en France. Mardi dernier, un père a dénoncé les moqueries qu’a subies son fils car il portait un sac à dos « La Reine des Neiges », célèbre héroïne Disney.

L’histoire ne dit pas l’âge précis de l’enfant ni l’école qu’il fréquente mais les faits sont là. Plusieurs camarades de l’enfant concerné lui ont fait comprendre que l’héroïne Disney, c’était pour les filles et pas pour les garçons.

Ces comportements font de plus en plus l’actualité et touchent des tranches d’âges plus jeunes que jamais. En effet, ce triste épisode de harcèlement est d’autant plus choquant qu’il a été constaté en petite section de maternelle, un niveau auquel les enfants entrent dès 3 ans.

Une question évidente se pose alors : comment peut-on être déjà si influencé à cet âge particulièrement précoce ? Pour alerter l’opinion, le papa du petit garçon a décidé de partager cette mésaventure sur le réseau social Twitter.

Harcelé en petite section de maternelle

Au-delà des moqueries, aussi graves soient-elles, c’est presque la jeunesse des enfants impliqués qui étonne et inquiète. C’est en ce sens qu’a réagi le père de l’enfant victime : « le sac reine des neiges de mon fils n'aura tenu que 6 semaines. Il l'adore mais les moqueries de ces camarades ont fini par le faire hésiter à aller à l'école avec. Il est en petite section de maternelle. Naïf, je ne pensais pas que ça pouvait arriver si tôt… »

Vous avez bien lu, le jeune garçon a dû abandonner son sac et opté pour un nouveau, moins à son goût mais sans doute plus passe-partout, afin de retrouver une certaine tranquillité.

Rapidement, des milliers d’internautes ont montré leur soutien au jeune papa. Beaucoup partagent des messages de solidarité et appellent à la tolérance envers les autres. Dans la foulée, grâce à l’emballement médiatique engendré par l’histoire, le témoignage a attiré Disney. Le géant américain a répondu via son compte officiel en demandant les coordonnées du père. Il se pourrait donc bien que le petit garçon reçoive un cadeau. Du moins, on l’espère !