Actu tropiques

La Martinique suit le mouvement contre le racisme suite à la mort de George Floyd

09 juin 2020 à 13h30 Par Willian Bacoul
Manifestation "Black Lives Matter" suite à la mort de George Floyd aux Etats-Unis
Crédit photo : Associated Press

Après la mort de George Floyd, des manifestations ont eu lieu dans le monde entier pour protester contre le racisme. En Martinique, aussi, la vague s’est propagée.

« Black Lives Matter », plus qu’un simple slogan, cette phrase est devenue le fer de lance de la lutte contre le racisme. La symbolique est simple, les activistes et adhérents de cette idée dénoncent les violences et le racisme récurrent envers les noirs.

En Martinique, il est donc logique que la population rejoigne le bateau, car depuis des siècles maintenant, les violences physiques ou mentales par les forces de l’ordre font partie de l’histoire. La Martinique est d’autant plus liée aux États-Unis, car elle faisait partie de l’Amérique des plantations.

L’Amérique des plantations était composée des USA, des pays d’Amérique Centrale et des îles dans les Caraïbes. La pyramide sociale au temps des colonies était basée sur la puissance économique et la couleur de peau.

L’Amérique des plantations : les germes du racisme

En 1603, aux États-Unis, les premiers esclaves noirs d’Afrique arrivent. Par la suite, la ségrégation est légalisée montrant ainsi le poids de la législation dans la création de la différence entre les ethnies. Par exemple dans les colonies françaises, le Code Noir, édité en 1685, est promulgué par Louis XIV, l’un des rois les plus appréciés par les Français.

Notre histoire avec l’Amérique des plantations nous lie donc sans aucun doutes avec ce qu’il se passe aujourd’hui.

Au vu de ce qu’il se passe dans le monde entier, il semble que nous sommes aux prémices d’un tournant dans la lutte pour l’égalité ethnique.