Actu tropiques

La Miss Alsace 2020, Aurélie Roux, est d’origine martiniquaise

07 septembre 2020 à 11h10 Par Arnaud Joly
Crédit photo : Comité Miss Alsace pour Miss France

Du haut de son mètre 72, cette « chabine » métissée âgée de 24 ans, née d’un père alsacien et d’une mère martiniquaise, portera les couleurs de l’Alsace lors de la future élection de Miss France, le 12 décembre prochain, qui aura lieu au Puy du Fou.

L’Alsace vient d’élire son ambassadrice de la beauté pour le prochain concours Miss France 2021. Il s’agit d’Aurélie Roux (24 ans - 1m72), technicienne de laboratoire. 
Après avoir tenté sa chance une première fois en 2015, Aurélie a été couronnée vendredi 4 septembre dernier, dans la ville d'Eschau. « J'avais mon cœur qui battait très fort. Quand j'ai entendu mon numéro, j'ai fait : Ah bon !? », dit-elle.

Quelques heures après avoir reçu son écharpe, Aurélie Roux a commenté sa belle aventure sur son compte Instagram. « J'ai encore du mal à réaliser ce qui m'arrive. Je suis sur mon petit nuage (...). Merci les alsaciens de me faire confiance pour représenter notre région à Miss France (...). »

La nouvelle Miss Alsace née à Mulhouse, a aussi des origines antillaises, puisque sa mère est martiniquaise et son père alsacien. « Je suis fière de mes origines antillaises. Je suis déjà allée deux fois en Martinique et j'adore cette île. »

Le 12 décembre 2020, lors de l'élection nationale au Puy du Fou, Aurélie espère donc succéder à une autre métisse, la guadeloupéenne Clémence Botino, mais elle ne s'appuie pas seulement sur sa joliesse, même si la beauté est un des critères déterminants dans cette compétition annuelle.
« La beauté n'est pas un avantage, ce n'est pas ce qui est important dans la vie. C’est ce qu'on a dans la tête et dans le cœur qui nous font réussir. »

Une chose est sûre, son charme naturel ne passera pas inaperçu le jour "J" aux yeux du jury, des téléspectateurs d'Alsace et de Martinique sans doute.
On devrait d'ailleurs connaitre la représentante de la Martinique au mois d'octobre prochain, sous réserve de "boucler le financement", selon un des membres du nouveau comité local.

Photos