Actu tropiques

Martinique : ouverture d’une école de formation de cadres hôteliers

17 janvier 2020 à 10h23 Par Arnaud Joly
Image d'illustration

Une école de formation des managers de haut niveau pour l’hôtellerie sera opérationnelle en septembre 2020.

Une bonne nouvelle pour le secteur qui peine à trouver du personnel hautement formé localement. La célèbre école Vatel s’associe au groupe Karibea pour ce projet inédit.

Les toutes premières inscriptions sont déjà enregistrées sur le site de l’école Vatel en ce début de semaine alors que les travaux de construction du nouveau campus n’ont pas même pas encore commencé. Ils débuteront à la fin du mois de janvier à Fort-de-France.

C'est en effet sur ce site du groupe Karibea que sera installé cet établissement tant attendu par la profession. Une école qui dispenserait une formation pour les futurs cadres des hôtels de Martinique et de Guadeloupe, voire de la région Caraïbe.

Vatel est en effet une véritable référence en matière de formation pour le secteur du management hôtelier de haut niveau. Chaque année, une cinquantaine de campus répartis sur 4 continents forme prés de 10 000 étudiants.

En Martinique, Vatel a choisi de s'associer au groupe Karibéa qui dispose de plusieurs établissements aux Antilles. Des infrastructures qui permettront aux étudiants de la zone d'être dans le bain professionnel. Le siège de l'école ouvrira ses portes en septembre prochain.

La quarantaine d'élèves attendue occupera près de 400 mètres des sous-sols. Un espace dédié jusque là, à la pratique du squash. Une autre partie de l'espace d'une surface totale de 800 mètres carrés pourra être utilisée en fonction de l'activité que prendra l'école.

Pour Patrice Fabre, le PDG du groupe Karibéa, ce projet était une vraie nécessité, surtout lorsqu'on veut améliorer ce secteur du tourisme. "C'est quand même surprenant de voir cette pénurie de main-d'oeuvre pour ce niveau de management, pour les hôtels de Martinique. Et si c'est le cas, c'est à cause du manque de formation", souligne-t-il

Ce projet, en association avec les autres hôteliers de la zone, a un autre objectif. Celui de fixer sur nos territoires de Martinique et de Guadeloupe, des jeunes trop promptes à s'exiler.