Actualité

Météo : coup de chaud sur toute la France jeudi et vendredi

30 juillet 2020 à 13h00 Par Arnaud Joly
Une vague de chaleur de 48 heures déferle sur l’Hexagone. Six départements sont en vigilance orange canicule : l’Ardèche, la Drôme, l’Isère, la Haute-Savoie, le Rhône et la Savoie.

Le mercure va grimper fort. Après le Sud en début de semaine, la vague de chaleur va s'étendre dès ce jeudi et s'intensifier sur une grande partie du territoire. Météo France a placé six départements en vigilance orange canicule : l'Ardèche, la Drôme, l'Isère, la Haute-Savoie, le Rhône et la Savoie. « La région lyonnaise et les départements aux alentours vont rester trois jours avec de fortes températures, dépassant 37 à 40 °C les après-midi », analyse Jean-Yves Choplin, prévisionniste à Météo France. La nuit de jeudi à vendredi sera particulièrement chaude : en Île-de-France, le thermomètre ne redescendra pas sous les 21 °C. Des records de chaleur pourraient même être battus.

Ce vendredi, Météo France prévoit une « extension géographique maximale » de la vague de chaleur, qui se déplacera dans une bonne moitié de l'Hexagone vers les régions Centre, Île-de-France, Grand-Est et Franche-Comté. Paris et ses alentours devraient frôler les 40 °C ce vendredi. « Le temps chaud et lourd contribuera à rendre cette journée particulièrement pénible en termes de ressenti » précise Météo France. Mais en région parisienne, la température devrait baisser à partir de samedi. Ce phénomène s'explique par une remontée d'air chaud en provenance d'Espagne, conjugué avec un fort ensoleillement et un air sec.

Redoubler de vigilance

Cependant, l'Hexagone ne sera pas touché par une canicule à proprement parler. Météo France requalifie un épisode de fortes chaleurs en canicule lorsque des seuils en températures prédéfinis par départements, sont dépassés pendant trois jours et trois nuits consécutifs. Ils le seront, mais sur une durée trop brève pour parler de canicule.

Déjà préoccupés par la crise sanitaire, les Français, et notamment les personnes à risque, vont toutefois devoir redoubler de vigilance. Avec la chaleur, il sera parfois difficile de respecter les gestes barrières, et notamment le port du masque. Si le mercure baissera dans la nuit de vendredi à samedi, la vallée du Rhône connaîtra des pics de chaleur jusqu'à dimanche. « On s'attend aussi à des conditions orageuses sur les Pyrénées, le Massif central et la façade Est du pays. De l'air plus frais va pénétrer par l'ouest », note Jean-Yves Choplin. La France devrait retrouver des températures normales en milieu de semaine prochaine.