Actu tropiques

Mobilisation devant le ministère de la Culture contre la fermeture de France Ô

03 août 2020 à 14h00 Par Arnaud Joly
Crédit photo : France Ô

A l’initiative du collectif Sauvons France Ô et du Crefom, une centaine de personnes se sont réunis place du Palais Royal à Paris dimanche 2 août, pour protester contre la fermeture de France Ô, prévue le 9 août prochain.

A quelques jours de la disparition de France Ô sur la TNT, une centaine de manifestants ont répondu à l’appel de Sauvons France Ô et du Crefom (Conseil représentatif des Français d'outre-mer). Ils se sont rassemblés face au ministère de la Culture à Paris ce dimanche 2 août pour réclamer le maintien de la chaîne.
 

“Les choses ne sont pas figées”

Téléspectateurs, salariés de la chaîne, Ultramarins mais aussi personnalités politiques et artistes étaient présents pour dire “non” à la fermeture de France Ô. Parmi eux, Maud Petit, députée du Val-de-Marne.

Il faut maintenir France Ô parce que c’est un canal de diffusion de nos origines, de nos traditions, de notre culture, de la richesse de la France.” Mégaphone en main, la députée Martiniquaise s’est exprimée devant les manifestants, exhortant à “poursuivre le combat”. 

Nous avons aujourd’hui l’opportunité avec une nouvelle ministre de la Culture de lui dire : Mme Bachelot, entendez-nous ! Vous savez l’importance de l’Outre-mer, aidez-nous à maintenir aussi ce canal.” 

Je pense que les choses ne sont pas figées. Il reste encore une petite possibilité sinon nous ne serions pas là en train de parler”, estime lui aussi Daniel Danin, président du Crefom.

Mobilisation

Il y a deux ans, le gouvernement a pris la décision de fermer France Ô, chaîne du service public dédiée aux Outre-mer. Sa disparition est prévue le 9 août prochain. France Télévisions s’était alors engagé à augmenter la représentativité des Ultramarins sur les autres chaînes du groupe. 

Depuis quelques semaines, la mobilisation se fait plus forte pour tenter de sauver France Ô. Le 27 juillet dernier, 145 personnalités parmi lesquelles Audrey Pulvar, Lilian Thuram, ou encore Marius Trésor, ont signé 

une tribune publiée dans le journal Libération pour apporter des solutions au maintien de la chaîne. 

Une pétition a également été mise en ligne. Toujours active, elle compte à ce jour (dimanche 2 août)  un peu plus de 68 300 signatures. 

Le collectif Sauvons France Ô et le Crefom appellent à une nouvelle mobilisation “fin août”.