Actualité

Moins de travail, plus de vacances, les nouvelles mesures surprenantes de la Nouvelple-Zélande pour relancer l’économie.

29 mai 2020 à 16h40 Par Willian Bacoul
Jacinda Ardern tout sourire lors d'une conférence de presse à Washington le 23 Avril 2020
Crédit photo : AFP / Hagen Hopkins / Getty Images

Alléger les journées de travail, c’est l’idée surprenante de la Nouvelle-Zélande afin de remettre le bateau à flot suite à la crise du coronavirus.
Contrairement à la France, le Nouvelle-Zélande semble avoir une autre philosophie quant au sujet de remaniement de son économie ralentie par le coronavirus.

Qu'en est-il réellement ?

Écourter le temps de travail de la population, c’est l’idée de Jacinda Ardern, la première ministre néo-zélandaise. Le but, que la population puisse relancer d'elle-même le secteur du tourisme. Une semaine de 4 jours et plus de jours fériés pourraient donc être instaurés laissant ainsi le temps aux néo-zélandais de visiter les lieux touristiques pris habituellement d’assaut par les étrangers. Ainsi, le moteur principal de l’économie serait relancé. Dans la même dynamique elle souhait également réduire les embouteillages afin de se diminuer la pollution aux heures de pointes.
Un plan de nouvelles mesures surprenantes et ambitieuses qui a su gérer l’épidémie de coronavirus avec une main de chef.