Actualité

Mory Kanté, musicien guinéen connu pour son tube "Yéké Yéké", est décédé

22 mai 2020 à 16h56 Par Arnaud Joly
Mory Kanté

Le chanteur et musicien guinéen a popularisé la musique africaine à travers le monde dans les années 1980 grâce au tube "Yéké Yéké".

On le surnommait le "griot électrique". Le célèbre musicien guinéen Mory Kanté est décédé le vendredi 22 mai à l'âge de 70 ans dans un hôpital de Conakry (Guinée), a confirmé son fils Balla Kanté à un correspondant de l'AFP.

Pionnier de l’afro-funk, le joueur de kora est notamment connu pour son tube Yéké Yéké, qui rencontra un succès considérable en 1987. Cette chanson d’amour inspirée d'une danse traditionnelle, mêlant rythmes afro-beat et dance music, s’est hissée en tête des charts de nombreux pays.

Avec ce titre, Mory Kanté devient l’un des artistes africains les plus vendus dans le monde et reçoit un disque d’or. Composé au début des années 1980, Yéké Yéké se trouvait déjà sur l'album À Paris, mais l'artiste l’a réenregistré pour son disque Akwaba Beach (récompensé par une Victoire de la musique en 1988). C’est cette version que l’on connaît surtout. Le morceau a depuis fait l’objet d’un grand nombre de remixes, adaptations et reprises.

Ambassadeur de la culture guinéenne

Dans les années 90, Mory Kanté connaît encore le succès. Il enregistre l’album Touma avec la participation du légendaire guitariste Carlos Santana, se produit lors d'un concert à Central Park à New York et donne un spectacle lors de l'inauguration de la Grande Arche de La Défense à Paris. Le musicien guinéen choisit ensuite de retrouver une musique plus familiale, plus traditionnelle.