Actualité

Noël, culture, commerces : ce qu’il faut retenir des annonces de Jean Castex

26 novembre 2020 à 14h28 Par Arnaud Joly
Crédit photo : AFP

Le Premier ministre Jean Castex a précisé ce jeudi matin les annonces du président de la République concernant l’allègement du confinement, suite à la baisse de la pression de l’épidémie de coronavirus en France.

Commerces, auto-école et agence immobilière

« Les attentes étaient fortes. L’ensemble des commerces fermés pourront rouvrir ce samedi 28 novembre », rappelle le Premier ministre Jean Castex. Les mesures de fermetures de certains rayons de grandes surfaces comme les livres seront levées. Un protocole sanitaire renforcé sera mis en place. Une milite de 8m2 par client est instaurée. Elle s’applique à la surface de vente totale et ne prend pas en compte les salariés. Une famille comptera pour une personne. 

Il est recommandé un sens unique de circulation et un renouvellement régulier de l’air. Du gel hydroalcoolique devra obligatoirement être à disposition à l’entrée du commerce. Pour éviter les flux trop importants pendant les fêtes, l’ouverture des commerces pourra se faire jusqu’à 21 heures. Des dérogations seront possibles pour ouvrir tous les dimanches avant Noël.

Concernant les auto-écoles, ils pourront reprendre leur activité de préparation des épreuves pratiques. Les cours pour préparer le Code de la route se feront toujours à distance. Et les visites immobilières pourront reprendre dès samedi selon un protocole sanitaire précis.

Sports

Il sera possible, à partir du 28 novembre, de courir dans les espaces ouverts, de faire du tennis, du golf, d’aller à la pêche et à la chasse. En revanche, les salles de sport ne pourront pas rouvrir avant le 20 janvier comme il ne sera pas possible de reprendre les sports collectifs et de combat. 

Les activités extra-scolaire reprendront le 15 décembre pour les enfants. 

Pour les sports d’hiver, pas d’ouverture des remontées mécaniques des stations de ski pour la période de Noël. « Il n’est pas prudent de laisser se rassembler les touristes dans des concentrations aussi importantes, déclare le Premier ministre. Mais il sera possible d’y aller pour profiter de l’air pur et des commerces »

Culture

Le 28 novembre, rouvrent les librairies, les commerces culturels, les bibliothèques et les archives. 

Le 15 décembre, ce seront les musées, les cinémas, les théâtres qui pourront rouvrir avec le même protocole sanitaire que celui mis en place pendant le couvre-feu (groupe de 6 personnes maximum, port du masque pendant toute la durée du spectacle, gel hydroalcoolique à disposition et gestes barrières respectés). Un couvre-feu est mis en place à 21 heure, heure à laquelle les spectacles devront se terminer. Une tolérance existera pour les spectateurs qui rentrent chez eux avec comme justificatif un billet de théâtre ou de cinéma. 

Les conservatoires et les écoles de musique pourront rouvrir le 15 décembre sauf pour les activités de chant car trop risquée. Des dérogations pour certaines activités professionnelles (répétitions, tournages…) vont perdurer. 

Culte

Une limite de 30 personnes sera imposée à partir du samedi 28 novembre. Cette limite évoluera en fonction de la situation sanitaire. Les discussions se poursuivent avec les autorités religieuses. 

Déplacements et voyages

La règle du 1 km - 1 heure est terminée à partir de samedi 28 novembre. Elle est remplacée par celle du 20 km pendant 3 heures pour marcher, faire du sport, profiter de la nature. L’attestation sera toujours nécessaire pour les sorties. « Mais il ne faut pas en profiter pour aller voir des amis », prévient Jean Castex.

Sur les voyages : pour un voyage vers l’outre-mer, il sera obligatoire de faire un test obligatoire. Les voyageas vers l’étranger seront possibles mais il sera indispensable de se renseigner avant auprès du ministère des affaires étrangères. Les centres de vacances et de colonies ne rouvriront pas dans l’immédiat.

Noël et Jour de l’an

Le couvre-feu de 21 heures à 7 heures mis en place à partir du 15 décembre sera levé pour les réveillons du 24 et 31 décembre. « On ne pourra pas fêter Noël et le Nouvel-An comme les années précédentes », reconnait Jean Castex. Il faudra limiter le nombre de personnes à table et éviter les rassemblements trop nombreux. Des recommandations concrètes seront données avant les fêtes avec le ministre de la Santé. 

Bars et restaurants

Les bars et les restaurants resteront fermés jusqu’au 20 janvier. « C’est difficile mais c’est nécessaire car ces établissements restent des lieux de contamination virale élevée (pas de port du masque, gestes barrières pas respectés, durée de présence longue et lieu clos) ».

2021 sera fait année de la gastronomie française. Une personnalité qualifiée sera nommée pour se mettre en lien avec les professionnels. 

Des mesures de soutien 

Le fonds de solidarité est rénové. Chaque établissement fermé administrativement pourra recevoir 10 000 € ou une compensation de 20% du chiffre d’affaires sur la même période l’année précédente.

Les autres entreprises (hôtels, tourisme, événementiel…) pourront bénéficier également d’une aide de 15 à 20% si le chiffre d’affaires s’est réduit d’au moins de moitié. Par ailleurs, une aide pour les saisonniers, de 900 € par mois pendant 4 mois, sera mise en place à partir du 1er novembre et jusqu’à fin février 2021. 

Pour les jeunes, 20 000 jobs étudiants en soutien des étudiants d’écorcheurs seront créés. Les contrats seront passés avec les CROUS pendant 4 mois pour une durée de 10 heures par semaine. 

Par ailleurs, le budget alloué aux Crous pour verser des aides d’urgence aux étudiants notamment pour le logement sera doublé.