Actualité

Statues de Victor Schoelcher détruites : les Martiniquais luttent pour leur héritage

27 mai 2020 à 17h00 Par Willian Bacoul
Les statues de Victor Schoelcher à Fort-de-France et Schoelcher après leur destruction
Crédit photo : (c) Claude Gratien

Construites en l’hommage de ses actions pour l’abolition de l’esclavage, les statues de Victor Schoelcher à Fort-de-France ont été détruites le 22 mai dernier lors de la commémoration de l’abolition de l’esclavage en Martinique. Ces déboulonnements ont logiquement suscité de nombreuses réactions.

 La majeure partie des personnages politiques ont condamné ces destructions. Emmanuel Macron, le président de la République a d’ailleurs déclaré ces « actes salissent la mémoire de Schoelcher et celle de la République ».

Victor Schoelcher, l’homme qui fait débat

Pour les militants, la place accordée à Victor Schoelcher est beaucoup trop importante en comparaison aux hommages en lien avec les menées par nos ancêtres. Aucune statue de grandeur et d’importance équivalente n’a été édifiée pour Romain, l’élément déclencheur des révoltes de Saint-Pierre et du Prêcheur poussant ainsi le gouverneur Rostoland à proclamer un arrêté abolissant l’esclavage dans la colonie.

 Le geste de désobéissance de Romain à ses maîtres est pour eux, l’origine même des combats victorieux pour l’abolition de l’esclavage.

Du côté des militants l’objectif est clair, rétablir la vérité et le passé glorieux de nos ancêtres qui ont su briser leurs chaînes afin de se battre pour la liberté. Une lutte pour la liberté qui n’est pas assez représentée et commémorée aux antilles pour les martiniquais de plus en plus revendicatifs.