Actualité

Un hacker s'en prend aux... ceintures de chasteté connectées pour hommes et réclame une rançon!

13 janvier 2021 à 15h48 Par Maxime
Image d’illustration
Crédit photo : Pixabay

L’entreprise qui commercialise ce sextoy sous la marque cellmat a été victime d’un piratage de ses données, en octobre dernier, un pirate informatique a alors profité de cette faille dans le but de faire chanter les utilisateurs de ce dispositif.

En piratant le système connecté, le hacker contrôle ainsi à distance l’ouverture ou la fermeture de la ceinture de chasteté.

Selon le site américain Vice après avoir pris le contrôle du sextoy le hacker en informe ses victimes en leur envoyant le message suivant: "your cock is mine now" ("ton pénis est à moi désormais"). Une autre victime, également interrogé par Vice, explique que le pirate a réclamé une rançon de 0,02 bitcoins, soit environ 567 euros, pour déverrouiller l’appareil. Par chance, le propriétaire ne portait pas le jouet sexuel à ce moment-là.