Actu tropiques

Un tahitien parmi les militaires tués au Mali

29 décembre 2020 à 14h00 Par Arnaud Joly
Le Brigadier-chef tahitien Tenarii Mauri
Crédit photo : Armée de Terre

L’Élysée a annoncé ce lundi soir le décès de trois soldats français en mission au Mali, lors d’une opération dans la région de Hombori. Parmi eux, le Brigadier-chef tahitien Tenarii Mauri.

« Le président de la République a appris avec une très grande émotion la mort au Mali ce matin de trois soldats français du 1er régiment de chasseurs de Thierville-sur-Meuse, le brigadier-chef Tanerii Mauri, le chasseur de 1ère classe Quentin Pauchet et le chausseur de 1ère classe Dorian Issakhanian », a annoncé l’Élysée en début de soirée ce lundi.

Parmi eux se trouve le Brigadier-chef tahitien Tenarii Mauri. Il était âgé de 28 ans, né le 26 mai 1992 à Papeete (Tahiti), et avait rejoint le 1er régiment de chasseurs à Thierville-sur-Meuse le 4 juin 2013.

Auparavant engagé au sein du régiment d’infanterie de marine du Pacifique - Polynésie, il avait demandé par la suite son affectation au sein de la Conti Cavalerie, le nom historique du 1er régiment de chasseurs.

Son arrivée au Mali était récente puisqu’elle a eu lieu le 15 novembre 2020. Mobilisé dans le cadre de l’opération Barkhane, force qui mobilise actuellement quelque 4 500 soldats français dans le ut de lutter contre les groupes armés jihadistes dans la région du Sahel, Tanerii Mauri était affecté au sein du groupement tactique désert Lamy en tant qu’adjoint chef de patrouille.

De plus, il a été décoré de la médaille de Défense nationale avec échelon « bronze » le 1er janvier 2021, de la médaille de la protection militaire du territoire en 2016 et de la médaille Outre-mer avec agrafes Moyen-Orient en 2017 et Sahel en 2018.

L’Armée de Terre lui a rendu un très beau hommage.